Suivi de santé des intermittents (médecine du travail, etc.)

Suivi de santé des intermittents (médecine du travail, etc.)

Bien que le statut d’intermittent du spectacle soit connu pour sa spécificité, les artistes et techniciens doivent pouvoir jouir des mêmes droits que les salariés d’autres domaines. De plus, le contrôle de l’aptitude médicale au travail est une condition préalable qui s’impose au salarié comme à l’employeur. C’est pour cette raison que tout employeur doit s’assurer de la bonne santé au travail et garantir la prévention des risques professionnels pour chacun de ses employés, quel que soit le contrat qui les unit. Cet article s’intéresse plus particulièrement à la question du suivi de santé des intermittents du spectacle.

LE DROIT A LA SANTE DES INTERMITTENTS

Comme tout salarié, un intermittent a lui aussi droit d’être pris en charge dans le domaine de la santé. C’est à cela que servent ses cotisations. Toutefois, comme dans de nombreux domaine, les intermittents ne dépendant pas du même régime que les salariés des autres secteurs. En effet, afin qu’ils soient couverts, leurs employeurs ont l’obligation d’adhérer au Centre Médical de la Bourse (plus communément appelé CMB), qui assure aux intermittents le bénéfice de la Médecine du Travail.

Le Centre Médical de la Bourse

Créé en 1970, le CMB a été mandaté par l’ensemble des organisations professionnelles d’employeurs du spectacle pour assurer aux intermittents le bénéfice de la médecine du travail. Il est donc l’organisme chargé de veiller à la bonne santé des intermittents du spectacle, et en charge de la prévention des risques professionnels dans le milieu culturel dans son ensemble et ce depuis 2009. Depuis 2007, il a confié la gestion de l’appel et du recouvrement de la cotisation de santé au travail des employeurs d’intermittents du spectacle au groupe Audiens, afin de centraliser et facilité les formalités administratives que doivent effectuer les employeurs.

Le CMB remplit quatre grandes missions principales qui sont les suivantes :

  • Il mène des actions de santé au travail afin de garantir la santé physique et mentale des intermittents
  • Il conseille et guide les employeurs et les travailleurs du spectacle afin de diminuer les risques professionnels et d’améliorer les conditions de travail
  • Il surveille l’état de santé des intermittents en fonction des risques ou du degré de pénibilité dans leur travail
  • Il effectue le suivi et participe à la veille sanitaire

Afin de mener à bien cette mission, le CMB propose régulièrement des campagnes de prévention pour lutter contre les risques professionnels et les mauvaises conditions de travail auprès des employeurs mais aussi des salariés.

La surveillance médicale

L’autre mission du CMB est d’assurer le bon suivi de la santé des intermittents . Comment ? en organisant régulièrement des examens individuels ponctuels ou périodiques dans le cadre d’une nouvelle embauche ou pour la reprise d’un poste après un arrêt maladie. Chaque intermittent peut bénéficier d’un suivi individuel régulier de son état de santé. Cette visite est assurée par un médecin du travail et/ou sous l’autorité de celui-ci, par un infirmier en santé du travail, un collaborateur médecin ou un interne en médecine du travail. Par ailleurs, les employeurs et les représentants du domaine du spectacle ont créé un dispositif spécifique et dédié pour assurer le remboursement de ces frais de santé au travers de la Garantie Santé Intermittents.

Certaines plateformes sont spécialisées dans l’aide et le soutien aux employeurs. Parfaitement renseignées sur les démarches à effectuer, elles sont en mesure de guider, conseiller et même prendre en charge l’ensemble des démarches normalement effectuées par l’employeur concernant la santé de ses salariés. Il ne faut pas hésiter à faire appel à de telles plateformes afin de se décharger du poids administratif que cela représente. Tout en garantissant un bon suivi de santé aux intermittents qui seront entre de bonnes mains !

Write a Reply or Comment