Les intermittents du spectacle et le pass sanitaire

Les intermittents du spectacle et le pass sanitaire

On ne va pas se mentir, ces derniers temps ont été particulièrement difficiles pour les intermittents du spectacle et beaucoup craignent que le pass sanitaire ne durcisse encore la situation. Alors concrètement, que doivent savoir les intermittents du spectacle sur le pass sanitaire ? Obligatoire, non obligatoire, que faire ?

Obligation de pass sanitaire pour les spectateurs

Difficile de passer à côté du vaccin anti covid et du fameux pass sanitaire qui est sur toutes les bouches depuis cet été. On peut dire qu’on en a entendu des fausses promesses et des spéculations en tout genre avant, pendant, et après les annonces gouvernementales. Aujourd’hui, alors que l’automne est installé, les choses semblent enfin un peu plus claires. Pas forcément plus en accord avec la population, mais plus claires. Donc aujourd’hui, pour les visiteurs de monuments historiques, les clients des bars et des restaurants, le pass est obligatoire. Il l’est aussi pour tous ceux qui souhaitent admirer leurs intermittents du spectacle préférés sur scène dès que le public dépasse les 50 personnes.

Obligation de pass pour les artistes

Vous l’aurez compris, le pass sanitaire est donc obligatoire dès 50 personnes pour les spectateurs, mais depuis le 30 août 2021, le pass sanitaire est aussi obligatoire pour toutes les personnes qui doivent intervenir face à 50 personnes et plus dans les lieux, établissements, services ou évènements nécessitant le pass. Alors oui, sont principalement concernés les employés, les infirmiers, les agents de sécurité, etc., mais pas que. Cette obligation signifie qu’un intermittent du spectacle doit être vacciné s’il souhaite pouvoir remonter sur les planches. Ce qui ne plait pas forcément à tout le monde alors que le débat sur le vaccin fait rage dans la presse et les réseaux sociaux.

Conséquences du pass sanitaire pour les intermittents du spectacle

Les conséquences d’imposer le pass sanitaire aux intermittents du spectacle avait, durant la période estivale, causé bon nombre d’annulations et de reports de spectacles, mais il semble qu’aujourd’hui encore, les conséquences soient multiples. Rappelons que cette obligation touche non seulement les artistes sur scène mais aussi les techniciens et tous ceux qui participent de près ou de loin à l’événement. La seule échappatoire pour les intervenants du spectacle pour éviter le vaccin et donc la présentation du pass sanitaire est de réaliser un test antigénique de 48h ou un test PCR de 72h. Mais concrètement, les artistes boudent les salles et le public se sentant privé de liberté déserte aussi les grandes salles.

Que va-t-il se passer dans le futur ?

Avec l’obligation du pass sanitaire, le devenir des intermittents du spectacle est encore une fois mis à mal. Moins de spectacles, moins de téléspectateurs, une ambiance tendue et des restrictions à la pèle mettent à mal cette profession qui jusqu’ici était déjà très précaire. Heureusement, nombre d’artistes connus et de grands bonnets du divertissement se mobilisent afin que la situation évolue pour le positif et surtout pour que les intermittents puissent continuer à exercer leur emploi et leur passion de manière sûre et agréable. Rappelons aussi que les métiers de la scène, de l’audiovisuel et de l’art en général sont des métiers qui ont toujours fait partie de notre univers contrairement au covid qui est assez nouveau dans notre mode de vie, il y a donc fort à parier que les choses reviennent peu à peu à la normale.

En attendant, en ce qui concerne les droits et les devoirs des intermittents du spectacle, face au pass sanitaire, si vous avez besoin de précisions ou d’informations complémentaires, vous pouvez à tout moment contacter les agents de 1-bis (1-bis.com) qui sauront vous répondre.

Write a Reply or Comment